Décorer les murs avec des miroirs

Décorer les murs avec des miroirs
Décorer les murs avec des miroirs

L’agrandissement de pièces petites et étroites présente un truc spécial: utilisez des feuilles de miroir sur les murs. Pour avoir le sens attendu de l’amplitude et l’illusion de profondeur, il est nécessaire que la pièce ait une taille considérable et couvre une bonne surface. L’utilisation de petits miroirs crée un seul détail et n’augmente pas l’espace. Pire encore, cela peut quand même donner l’impression de diminuer la surface.

Avant l’installation, l’occupant doit analyser et se préoccuper de l’angle d’installation du miroir et de l’image qu’il va concevoir. Une partie du jardin ou un lieu de résidence préféré font partie des meilleures options. Le type le plus couramment utilisé pour la décoration est généralement de 4 mm, ce qui est plus sûr et plus résistant.

Un autre pouvoir magique de ce matériau est qu’il valorise et diffuse la lumière du soleil. Le coût n’est généralement pas le plus bas, car les pièces sont faites sur mesure, mais l’effet qu’il procure est très élégant.

L’installation
La fixation du miroir au mur doit être effectuée par un vitrier spécialisé. Les professionnels travaillent généralement de deux manières: la fixation avec du ruban de silicone double face ou avec des boutons français aux extrémités. Il est important de parler à l’applicateur car il existe des situations où il est uniquement possible d’installer des rubans de silicone, comme dans le cas de deux feuilles miroir.

Accueil
S’il n’est pas facile de garder un miroir propre, qui le dira à tout le mur. L’idée est que la zone à recouvrir ne se trouvera pas dans un endroit à flux important de personnes. Lorsque vous époussetez, préférez utiliser un plumeau, puis essuyez les empreintes digitales. Privilégiez l’alcool en gel et l’eau tiède par rapport aux produits industriels, souvent responsables des taches sur les miroirs.



Soyez le premier à commenter

Poster un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*